Accept à l’Elysée Montmartre (18-1-2011)

Si on m’avait dit il y a 3 ans que je verrai Accept en concert, j’aurais rigolé (jaune) en répliquant que jamais ils ne se reformeraient. Et pourtant, hier…

La vache, je n’avais pas trop idée de ce que pouvait donner Accept en live (très peu de vidéos de bonne qualité sur le net, un seul DVD bien foutu mais tellement vieux), et bien quelle claque!!!
Je continue à me demander où ils ont déniché ce Mark Tornillo au chant, mais quelle bête de scène! Wolf toujours le sourire aux lèvres, comme les autres membres d’ailleurs qui avaient l’air bien content d’être là.

Entre les classiques Metal Heart, Love Child, Balls To The Wall (qui a clôtué le concert) et le cultissime Princess Of The Dawn, ils nous ont joué dans le désordre: Teutonic Terror (en 1er morceau, excellent!), Pandemic, New World Comin’, No Shelter et Bucketful Of Hate.
Une bonne promo du dernier album donc, même si j’aurais préféré The Abyss à la place de No Shelter.

Le groupe a bien fait participer le public, et cela sans autant de bla-bla qu’Helloween la semaine dernière (ce n’est pas un reproche, j’ai beaucoup aimé le fait qu’Andi Deris nous parle, c’était plutôt… convivial Clignement d'œil ). Là, c’était tout pour la musique, avec beaucoup de « ho ho hooo Note « .
A noter aussi le duel guitare/basse entre Peter et Wolf, terminant par un match nul: ce sont vraiment d’excellents musiciens. Surpris

La 1ère partie, Steelwings, était sympa aussi; un peu copié-collé du Maiden des années 80 (jusque dans le physique du chanteur, sosie de Bruce Dickinson à ses 20 ans, et l’un des guitaristes déguisé en Adrian Smith avec son bandana).

Et bon, en bref: Accept is back!!! Je reviens en ayant mal aux cervicales, mal aux oreilles, mais avec un mediator lancé par Wolf. Star

Set-list

  1. Teutonic Terror
  2. Bucketful Of Hate
  3. Starlight
  4. Love Child
  5. Breaker
  6. New World Comin’
  7. Restless And Wild
  8. Son Of A Bitch
  9. Demon’s Night
  10. Metal Heart
  11. Neon Nights
  12. Bulletproof
  13. Losers And Winners
  14. Aiming High
  15. Princess Of The Dawn
  16. Up To The Limit
  17. No Shelter
  18. Burning

  19. Fast As A Shark
  20. Pandemic
  21. Balls To The Wall
Publicités

Helloween et (pas) Stratovarius à l’Elysée Montmartre (11-1-2011)

3 ans pour Helloween, 1 an pour Stratovarius, c’est le temps qu’il aura fallu aux 2 groupes pour revenir en France. Malheureusement tout ne s’est pas passé comme prévu.

Trick Or Treat

Après une longue attente dans le froid (heureusement sans la pluie), les portes de l’Elysée Montmartre se sont enfin ouvertes à 18h45, au lieu de 18h habituellement. Ainsi commence l’attente, habituelle elle aussi, et je remarque déjà la banderole « Trick Or Treat« , me demandant si c’est un hommage à Helloween, alors qu’en fait ce sera le nom du 1er groupe à faire son apparition.
Bonne surprise sachant que seul Stratovarius avait été annoncé, d’autant que ce 1er groupe (italien) fait du Happy Metal d’excellente qualité. C’est agréable à écouter, frais, les musiciens communiquent bien avec le public et ont quelques « chorégraphies » très drôles.
Un concentré de bonne humeur, donc. A noter le clin d’œil à Disney sur l’avant-dernière chanson (qui, après renseignement, s’intitule « Like Donald Duck ») et la reprise de Cindy Lauper « Girls Just Want To Have Fun » (qui nous permet d’évaluer les étonnantes capacités vocales du chanteur).

Stratovarius (ou pas)

Quelques instants après la fin du set de Trick Or Treat et le démontage de leur scène (laissant apparaitre par erreur l’étoile des sept pêcheurs d’Helloween), Stratovarius monte sur scène avec l’un des organisateurs, toutes lumières allumées. Alors que je m’attend à un discours sur le retour de Jörg dans la tournée (celui-ci étant en convalescence suite à son opération contre le cancer de la thyroïde), l’organisateur nous annonce que Stratovarius ne jouera pas à cause de Timo qui est malade. « Haha, mais oui bien sûr! » me dis-je.
J’ai arrêté de rigoler lorsque le chanteur a pris le micro pour annoncer la même chose (en anglais évidemment), ajoutant qu’il avait attrapé un virus lors des derniers concerts dans les pays de l’est avant les fêtes de fin d’année (la date française étant la 1ère de 2011) et qu’il n’avait pas réussi à s’en débarrasser. Il a été voir un docteur à Paris la veille mais le traitement n’a rien fait.
Après de sincères excuses, le groupe quitte la scène sous les applaudissements, avant que les roadies viennent démonter la batterie et les décorations du groupe.

J’étais tellement « choqué » que j’en ai oublié de prendre des photos du groupe pendant le discours.

L’attente recommence donc pendant que le staff prépare la scène pour Helloween et nous laisse découvrir une batterie immense, magnifique toute de blanc vêtue (y compris les cymbales). Seul petit reproche: Dani Löble va nous la jouer à la frime avec ses 4 grosses caisses (je ne crois pourtant pas qu’il possède 4 jambes).

For those about to Rock…

Au bout d’une interminable attente (c’est long de se taper 2 démontages de scène alors qu’un seul groupe a joué pour le moment), les lumières s’éteignent à 20h50 sur le morceau culte d’AC/DC « For Those About To Rock (We Salute You) » qui sera diffusé en intégralité, le public reprenant le refrain, ainsi que les « fire!!! » de l’outro comme si l’on assistait à un vrai concert des australiens.

Finalement le concert débute sur l’intro de Who Is Mr. Madman, ce qui me laisse espérer qu’elle sera jouée en premier. Finalement nous aurons droit à un mélange de plusieurs intro d’Helloween, pour finir sur celle de Are You Metal? qui débutera (enfin!) le show.
D’emblée l’ambiance est posée, le public connait les paroles, ça pogote heureusement à une bonne distance de moi (pour une fois), même si c’est assez mouvementé jusqu’à la fin de Eagle Fly Free qui suivra le 1er titre.

La set-list donnera un bon aperçu de la carrière du groupe mélangeant l’ancien (March Of Time, I’m Alive) au récent (Are You Metal?, Where The Sinners Go et You Stupid Mankind extraits du dernier album) en passant par la période parfois trop oubliée des ’90 (l’inattendu Steel Tormentor -précédé d’un discours rigolo d’Andi sur la supériorité des voitures allemandes par rapport aux voitures italiennes; malgré tout, il aime bien Renault Confus )- et l’émouvant Forever And One dans une magnifique version acoustique: uniquement Andi et Sascha, ce dernier arborant tout le long du concert un costume digne de feu Michael Jackson).
Nous aurons droit également aux habituels soli de guitare et de batterie, malheureusement moins drôle que d’accoutumée (cf. le DVD « Live On 3 Continents »).

Concernant les pièces maitresses des 3 « Keepers Of The 7 Keys », Andi nous avouera avoir eu très envie de les jouer, mais cela aurait bouffé une trop grande partie du concert (3 morceaux de 15 minutes, faites le calcul). Finalement le compromis a été de faire un medley Keeper Of The 7 Keys/The King For A 1000 Years/Halloween. Les extraits de chaque chanson ont bien été choisis, à savoir: un couplet + un refrain + le solo. Un bon moment.
Ce pot pourri sera suivi de l’incontournable I Want Out avant le rappel, le groupe la faisant durer pour qu’Andi fasse chanter le public, se mettant tour à tour à dos les garçons puis les filles en faisant le concours du plus rapide à réagir pour enchainer le refrain. Clignement d'œil

Il y aura 2 énormes surprises pour moi (et d’autres aussi j’espère) pendant le show. Tout d’abord, pour revenir aux morceaux oubliés des ’90, nous aurons eu droit à une chanson de « Better Than Raw » que, de mémoire, je n’ai jamais entendu en live et qui est l’une de mes préférées de l’album: A Handful Of Pain! C’est cette chanson qui m’a définitivement rendu accroc à la voix d’Andi Deris.
La 2ème surprise viendra au rappel: en effet, celui-ci débutera sur Ride The Sky!!! Enfin! Depuis le temps que je désespérais de la voir jouer live en intégralité, soit par Helloween soit par Gamma Ray (ces derniers se contentant de n’en jouer que la moitié et la coupant au milieu du solo)! J’ai été exaucé (même si Sascha et Weiki ont un peu foiré le solo).

Le 2ème titre du rappel sera le traditionnel Future World, Andi profitant du break après le solo pour présenter ses comparses (ainsi que lui même), pour nous faire un peu chanter, et aussi pour nous parler un peu de son pêché (c’est le thème du dernier album, en même temps) avec Dani consistant à descendre une bouteille de vin après chaque concert.
Ils sont tous deux très friands de Beaujolais, ce qui a entrainé des applaudissements du public. Malheureusement, Andi en est tellement friand qu’il boit tout, ne laissant à Andi que du vin italien! Cette fois ce sont les huées qui ont emplies la salle!
Ce devait être la saint Dani ce soir là, car Andi a continué à se moquer en nous demandant de chanter le refrain de Future World pour lui. En effet, nous a-t-il dit, on sait tous qu’un batteur est complètement sourd, caché derrière ses futs; Il pouvait raconter ce qu’il voulait, Dani n’avait « aucune putain d’idée » de ce qu’il disait. Nous avons donc chanté pour lui jusqu’au final.

Mais bon, un final sans salut et les lumières restant éteintes, ce n’est pas un final! Et un final d’Helloween sans Dr. Stein, c’est inimaginable.
Le groupe fut donc de retour sur scène pour interpréter son ultime morceau, rejoint sur scène par les fans ayant gagné le concours de déguisement proposé par le site officiel. A noter l’andouille qui n’a pas compris lorsque Markus lui a demandé de gratter les cordes de sa basse à sa place! J’en connais un tas qui n’auraient pas raté l’occasion (y compris moi bien sûr).

We salute you

C’est donc sur ce morceau culte que le groupe nous fait ses adieux (ou plutôt ses au revoir) à 22h50.
Ce fut vraiment un show mémorable. Je me demande tout de même si, après réflexion, Helloween ne s’est pas donné encore plus que d’habitude (notamment Andi que j’ai rarement vu autant discuter avec le public) pour compenser l’absence de Stratovarius.
Quoi qu’il en soit, nous souhaitons à Timo un bon rétablissement, ainsi que beaucoup de courage à Jörg pour vaincre sa saloperie de cancer.
Et qui sait, peut-être les 2 groupes (même les 3, Trick Or Treat sont vraiment très bons) reviendront-ils ensemble en 2012?

Set list

  1. Are You Metal?
  2. Eagle Fly Free
  3. March Of Time
  4. Guitar solo (Sascha)
  5. Where The Sinners Go
  6. Steel Tormentor
  7. Drum solo (Dani)
  8. I’m Alive
  9. You Stupid Mankind
  10. Forever And One (acoustic, Andi & Sascha)
  11. A Handful Of Pain
  12. The Keepers Medley
  13. I Want Out

  14. Ride The Sky
  15. Future World

  16. Dr. Stein